Chapitre 1 : L’Europe au XVI et XVII eme sicles

mardi 7 septembre 2004
popularité : 21%

L’EUROPE AU XVII e SIECLE

I Une population agricole

1/ Un quilibre dmographique fragile

Au XVII e s., l’Europe est une des trois rgions les plus peuples du monde avec l’Inde et la Chine. La population augmente peu cause des mauvaises rcoltes, des pidmies et des guerres. Natalit et mortalit sont leves. La nourriture est insuffisante. L’accroissement naturel est faible.

Des crises dmographiques clatent. Un enfant sur quatre meurt avant l’ge de un an. L’Allemagne perd un tiers de sa population pendant la guerre de Trente Ans. 10% des Franais meurent pendant l’hiver 1693-1694.

Au XVIII e s., la population augmente grce aux progrs de l’hygine, de la mdecine, de l’agriculture. L’esprance de vie atteint 28 ans en 1789.

2/ une agriculture traditionnelle

Les paysans reprsentent 90% de la population. L’agriculture a peu volu depuis le Moyen Age. Le btail, mal nourri, est insuffisant et donne peu d’engrais. La jachre et l’assolement triennal sont ncessaires. Les rendements sont trs faibles.

3/ Les trois ordres de la socit

Les ordres privilgis, noblesse et clerg, dominent le Tiers Etat. Les grands propritaires de la terre ( noblesse, clerg) profitent des impts verss par les paysans. La bourgeoisie se dveloppe grce au commerce, la banque et l’industrie au dtriment de la noblesse.

II L’Europe domine le monde

1/ Une puissance coloniale

Les Provinces Unies, la France et l’Angleterre deviennent les premires puissances coloniales devant l’Espagne et le Portugal. Les grands ports de l’Atlantique (Liverpool, Amsterdam, Bordeaux) se dveloppent grce au commerce triangulaire.. Les Europens crent des colonies.

2/ Le dveloppement des changes

Les Hollandais contrlent les pices et la soie d’Asie. La France et l’Angleterre contrlent le tabac, le caf et le sucre des plantations d’Amrique. Banquiers et marchands deviennent trs riches. L’Europe poursuit les grandes dcouvertes : Pacifique ( Tahiti, Australie) Arctique, Antarctique. L’industrie est peu dveloppe.

III Vers la monarchie absolue ?

En Europe, au XVIIe s., la monarchie absolue de droit divin s’impose. Les rois veulent exercer un pouvoir sans partage. En Angleterre, Charles Ier rduit le rle du Parlement. Aprs une rvolution et une guerre civile (1642-1649), Charles Ier est excut par Cromwell et le Parlement.

En France, la monarchie absolue triomphe avec Louis XIV. En 1648, les privilgis profitent de la mort de Richelieu et de Louis XIII pour se rvolter contre le jeune Louis XIV. C’est la Fronde (1648-1653). Ils sont vaincus.

Le roi est sacr dans la cathdrale de Reims : il est choisi par Dieu. Il a tous les pouvoirs (excutif, lgislatif et judiciaire). Il n’a de compte rendre qu’ Dieu. Il refuse de partager son autorit avec les nobles. Se rvolter contre le roi est se rvolter contre Dieu.

En Europe, seules l’Angleterre et les provinces Unies respectent les liberts individuelles.

IV Une Europe divise et en guerre, entre catholiques et protestants

1/ Les divisions religieuses

Les chrtiens, spars depuis 1054 entre orthodoxes et catholiques, se divisent nouveau au XVIe s. Les protestants (avec Luther et Calvin) rejettent l’autorit du pape et se sparent des catholiques. Le protestantisme se diffuse dans le nord de l’Europe, le catholicisme dans le sud.

2/ les guerres de religion

En Allemagne, la guerre de Trente Ans clate entre Etats protestants et catholiques (1618-1648).

En France, les guerres de religions opposant protestants et catholiques ravagent le pays. En 1598, par l’dit de Nantes, Henri IV autorise les protestants pratiquer leur religion.

Pour empcher la guerre, les rois imposent leur religion leurs sujets. En Angleterre et en Irlande, les catholiques sont perscuts. En Espagne, les juifs et les musulmans sont expulss. En France et en Autriche, on chasse les protestants. L’Edit de Nantes est rvoqu en 1685 par Louis XIV.

3/ Les rivalits europennes

La France est la premire puissance continentale. Le Royaume-Uni domine les mers. Les rivalits coloniales entre France et Royaume-Uni s’exacerbent en Amrique du nord et en Inde.


V Art et science en Europe

En Italie, l’art baroque nat la fin du XVIe sicle. Il reprsente la rforme catholique.

En Angleterre et en France, l’art classique s’inspire des uvres de l’Antiquit grco-romaine (Louis XIV : Louvre, chteau de Versailles).

Les scientifiques rejettent le savoir de l’Antiquit. Ils cherchent la cause des phnomnes (expriences). Ils profitent de nouveaux instruments : lunette astronomique, microscope, thermomtre, baromtre....

Les savants ne sont pas libres d’exprimer leur pense. L’Italien Galile est condamn par l’glise pour avoir affirm aprs Copernic que la Terre tourne autour du soleil. L’ide de progrs se rpand.



Guides ONISEP
Guide 3e

 

 


A voir aussi...