Article de la Vanguardia ( franais)

35 000 personnes meurent chaque jour
lundi 15 décembre 2008
popularité : 33%

35 000 personnes meurent chaque jour dans le monde car elles manquent de mdicaments essentiels

Chaque jour plus de 35 000 personnes meurent dans le monde car elles n’ont pas pu se soigner avec des mdicaments essentiels qui sont pourtant facilement accesibles dans les pays dvelopps, a affirm l’organisation humanitaire Mdecins sans frontires ( MSF).

Avant l’assemble annuelle de l’Organisation mondiale de la Sant (OMS), qui runira la semaine prochaine les responsables de 192 pays Genve, MSF demande aux gouvernements qu’ils se proccupent plus des maladies oublies, lesquelles touchent surtout les habitants des payx en voie de dveloppement.

L’organisation humanitaire MSF regrette que l’industrie pharmaceutique nglige ces malades parce que leurs maladies ne sont pas rentables ( parce que les malades sont pauvres et ne peuvent pas payer les mdicaments).

MSFdemande aux gouvernements de jouer un rle actif et qu’ils examinent les priorits dans le financement et les recherches de sant. Le Brsil et le Kenya proposent aux gouvernements de financer publiquement, ou grce des alliances entre des Etats et des entreprises prives, les besoins mdicaux prioritaires des pays les plus pauvres, et donc de fabriquer des mdicaments pour les maladies oublies.

MSF accuse les gouvernements car seulement 1,3% des 1 556 mdicaments ( soit 21 mdicaments) qui ont t invents depuis 30 ans permettent de soigner les maladies qui touchent les patients pauvres (comme la maladie du sommeil, la maladie de Chagas, la dengue, le paludisme, la tuberculose et les autres maladies parasitaires et infectieuses qui provoquent chaque anne des millions de morts d’aprs l’association Mdicaments pour les Maladies Oublies). 90% de l’argent investi dans la sant est consacr des maladies qui touchent moins de 10% de la population mondiale

MSF-Espagne demande concrtement au gouvernement de M. Rodriguez Zapatero ( NB :le premier ministre espagnol) qu’il appuie l’OMS l’initiative de consacrer plus d’argent public pour rechercher des mdicaments contre les maladies qui affectent les patients des pays pauvres.

L’OMS a charg l’ex-prsidente suisse Ruth Dreifuss d’un rapport qui conclut que l’industrie pharmaceutique doit baisser le prix des mdicaments pour qu’ils soient accessibles dans les pays pauvres. MSF regrette que l’OMS n’ait pas invit Mme Dreyfus prsenter ce rapport devant l’assemble.
La Vanguardia, samedi 20 mai 2006


Liens utiles

 

Guide 3e